Au fil de l’art

Françoise Tellier Loumagne, "Coquelicots" (détail), 2016

13 avril – 3 juin 2018

Quel regard aujourd’hui pouvons-nous porter sur le textile comme matériau dans la production des arts plastiques ? Il nous suffit juste de survoler l’histoire de notre civilisation pour comprendre que la créativité textile, même si elle n’est pas forcément artistique, va de pair avec notre évolution. Le textile est l’un des acteurs incontournables qui résiste au Temps.

Depuis un certain nombre d’années, le textile regroupe un ensemble de matières issues du végétal comme le lin et de l’animal avec, entre autres, la laine de mouton dont la plus ancienne se trouve être le feutre, la seule matière naturelle non tissée. Au XXe siècle avec les recherches sur les matériaux de synthèse, le tissu moderne devient ″textile innovant″ et sert divers secteurs industriels.

Le textile est présent dans l’expression et l’artistique et s’il perdure, hors des phénomènes de mode, ce n’est que grâce à sa diversité créative et à son non conformisme. Si le geste est incontournable, il ne peut être dissocié de la matière utilisée, de la forme établie et de la pensée élaborée.

La Maison des Arts d’Antony présente une réflexion artistique autour de cinq artistes que sont Lili Bel, Evelyne Alice Bridier, Anne-Valérie Dupond, Marjolaine Salvador-Morel et Françoise Tellier-Loumagne, aux propositions singulières et différentes. Cinq artistes de la matière textile qui, par leurs choix, devient sculpture, dessin, tableau et installation, élaborés dans diverses techniques et interprétations originales avec des gestes issus de la dentelle, de la couture, de la maille ou d’ingénieux bricolages. Si le fil est l’acteur fédérateur de leurs réflexions, c’est parce qu’il est par nature proche de nous et qu’il est source constante d’inspiration et d’innovation.

 

Yves Sabourin*

*Direction générale de la création artistique au Ministère de la Culture  et Commissaire et directeur artistique indépendant